La rencontre des Livres rares et des Objets d’art
L’édition 2021 du Salon a réuni des libraires et galeristes, ainsi que des experts en objets d’art indépendants appartenant à l’une des quatre Chambres d’experts partenaires : CEA, CNE, CNES et la FNEPSA.
Cliquez ici pour voir la liste des Exposants Objets d’art de l’édition 2021 :
En participant aux côtés du SLAM au Salon des Experts en Objets d’art, ces quatre Chambres se sont donné pour mission de révéler les hautes compétences de l’expert et de défendre la nécessité de sa présence au sein du marché de l’art. Autour des 40 experts proposant à la vente des objets d’art sélectionnés dans chacun de leur domaine, des animations et conférences ont révélé les compétences et spécificités de ces professionnels exigeants, décidés à remettre l’amour de l’objet d’art au cœur du marché :
Stand découverte : la curiosité pour l’œuvre d’art
Des objets d’art, des objets curieux, objets de notre quotidien devenus des objets rares, objets révélateurs d’une période ou d’une mode.
Parcours pédagogique : devenez expert pendant une heure
Parcours de découvertes d’objets rares, authentiques, réédités, vrais et faux. Une approche ludique pour soulever les problématiques auxquelles sont confrontés les experts, complexité d’identification ou d’expertise. 
Un programme de conférences
Douze conférences pour explorer les différents aspects du rôle de l’expert en proposant un tour d’horizon de cette activité, devenue une des pierres angulaires du monde de l’art.

le programme

Vendredi 24 septembre
11h30 - De la survenance du sinistre à son anticipation : l’objet d’art, l’expert et l’assureur.
Emmanuel REMOND et Gilles VIVIER Experts en Sculpture ancienne, Expert en bijouterie et joaillerie, membres de la FNEPSA.
Faut-il attendre l’apparition d’un sinistre pour les réunir tous les trois ? NON !
L’expert en assurance d’objets d’art est connu pour être le professionnel de l’après sinistre qui sait répondre aux questions techniques, juridiques et économiques posées par les diverses formes de sinistralité : Incendie, vol, bris, transports... Aujourd’hui, à l’heure de la prévention, avant tout sinistre, par l’expertise préalable et le conseil, l’expert réunit les preuves d’existence, détermine la valeur de l’œuvre d’art, dessine un périmètre des meilleures garanties pour l’objet et évacue les exclusions de prise en charge.
L’expert en assurance d’objets d’art est la seule interface qui relie l’assureur et l’assuré. Il éloigne les conflits et rapproche les acteurs par une médiation amiable pour définir le juste quantum de l’indemnisation.
13h - Génération Formes Utiles : les designers français à l’âge de la Croissance (1945-1973) Matériaux de pointe et concepts précurseurs. Thibaud LANNUZEL, Expert en Design de la reconstruction, membre de la CEA.
Cette intervention fait suite à mes travaux de thèse de doctorat qui souligne l’action de toute une lignée de jeunes designers qui marqueront durant la période de croissance plus communément appelée Trente Glorieuses (1945-1973) le paysage français dans les domaines de la création de modèles de série et de l’agencement intérieur. Cette génération s’attachera à promouvoir le design dès la sortie de la Seconde Guerre mondiale, en se basant sur la doctrine du fonctionnalisme social défendue plus tôt par leurs aînés : Jacques Dumond, René Gabriel, Marcel Gascoin et Louis Sognot. Tous 4 de grandes figures de la reconstruction, membres de l’UAM qui formeront cette génération sur les bancs de l’école ou au sein de leurs agences où ces jeunes créateurs feront leurs premières armes. Nous profiterons de l’occasion, en nous appuyant sur des exemples, pour étudier quelques procédés d’expertise qui permettent d’attribuer, d’identifier ou de dater les créations de cette riche période de l’après-guerre.
15h - Legs, exposition, conservation, transmission : l’aventure d’une grande collection privée de photos de cinéma. Isabelle CHAMPION, Expert en Cinéma : Histoire, photographies et documents, membre de la CNE.
L’histoire de cet ensemble unique au monde de plus de quatre millions de clichés de toutes époques et de toutes origines - constitué par le grand photographe de plateau et collectionneur Roger CORBEAU (1908-1995) et son collaborateur cinéphile Gabriel DEPIERRE (1929-2004) - se doit d’être enfin racontée.
17h - Quoi ? La déontologie : Didier LARGEAULT, Expert en Art Nouveau-Art Déco, membre de la CNES.
Une  analyse des règles qui entourent l’expertise et lui donnent son sens en la justifiant pleinement. La déontologie est le seul vecteur d’authentification de l’œuvre d’art et de sa révélation.

Samedi 25 septembre
11h30 - L’arme de chasse de collection. Patrick BURNET, Expert en armes de chasse de luxe, membre de la CEA.
Présentation, historique, expertise et assurance.
13h - Expert en assurance : L’expert en assurance, une spécialité. Daniel CHOL, Expert en dessin, membre de la CNES.
L’assurance tout risque objets d’art et précieux reste le must des contrats d’assurance pour les possesseurs de gros capitaux mobiliers, collectionneurs ou galeristes désireux d’avoir la meilleure garantie après un sinistre vol, incendie ou dégât des eaux.
15h - De l’Orient à l’Occident : l’art et les secrets de la porcelaine chinoise. Marie-Pierre ASQUIER, Expert en céramiques européennes et asiatiques, membre de la FNEPSA.
Au temps du siècle des lumières, la France, comme tant d’autres pays au monde, cherche à percer le mystère de la porcelaine chinoise qui la fascine tant. Les manufactures françaises sont alors large- ment influencées par cette porcelaine et ses décors exotiques. Avec le temps et beaucoup d’efforts, elles finissent par créer leur propre style original, qui à son tour a su conquérir le monde.
17h - « Il faut sauver l’expert indépendant ». Frédéric CASTAING, Expert en autographes et manuscrits, membre de la CNE.
Les chambres d’Experts qui s’investissent totalement dans la défense de l’expertise in- dépendante estiment qu’il est plus que jamais nécessaire de réaffirmer cette évidence : Pas de garantie sérieuse sans une expertise sé- rieuse ! Elles le feront avec tous les moyens techniques à leur disposition, en tous lieux et avec tous ceux qui estiment qu’il y a encore une place pour une vraie expertise : Notre monde d’après. L’expert n’est ni l’inventeur ni le propriétaire de son art, mais le dépositaire, à un moment donné, de connaissances et de pratiques accumulées avant lui par ceux qui l’ont précédé, pour que lui- même les transmette, en les enrichissant, à ceux qui le continueront. Une responsabilité considérable. Une compétence qui ne saurait être galvaudée.

Dimanche 26 septembre
11h30 - L’ivoire... Entre la protection du vivant et celle de l’art existant. Claude VILARS, Expert en meubles et objets de collection du XVIIIe s., membre de la FNEPSA.
L’acquisition ou la vente de cette matière noble, venue d’un animal majestueux, implique le respect de règles que nous pouvons et devons vous transmettre, qu’il s’agisse de législation ou des documents requis pour toute transaction et ce pour protéger les animaux en vie, mais aussi les chefs-d’œuvre que le passé nous a transmis.
13h - L’œuvre du verrier Charles Schneider (1980 - 1953). Laurence SERRE, Expert en céramique, membre de la CEA.
Ce créateur à l’origine de nombreuses innovations techniques et artistiques est très présent sur le marché de l’art, son énorme production a pu être réalisée par sa manufacture, une des plus importantes verreries européennes de l’entre-deux-guerres. Aujourd’hui face à une demande importante et une côte très élevée, les faux se retrouvent sur le marché : le rôle de l’expert est primordial devant cette situation, préjudiciable pour les futurs acheteurs.
15h - « Le faubourg Saint Antoine à Parme, étude d’une niche d’angle de Louise-Elisabeth de Parme ». Patrick BERTH, Expert en mobilier XVIIe et XVIIIe – marqueterie bois et Boulle, membre de la CNE.
Cette conférence, tel un cas pratique, présentera l’étude d’une niche d’angle ayant appartenu à Louise Elisabeth de Parme (1727-1759), fille aînée de Louis XV et permettra de mettre en lumière la double compétence d’expert et restaurateur. L’intervention se déroulera en deux parties et débutera par l’historique de la pièce (dé- couverte, recherches), puis l’étude du dossier de restauration avec la mise en exergue de l’utilisation de techniques avec intervention sous vide.
17h - L’expert et la sauvegarde du patrimoine dans le cadre des métiers de la restauration. Marc VOISOT & Christine JABLONSKI, Expert en horlogerie et dorure du bronze, membre de la CNES ; Conservatrice des Monuments Historiques, DRAC Bretagne.

INVITÉS D'HONNEUR 2021
La Cité internationale de la bande dessinée et de l'image est le fruit d'un partenariat étroit entre le conseil général de la Charente, le ministère français de la Culture, la ville d'Angoulême et la région Nouvelle-Aquitaine, qui a permis de créer cet établissement public unique entièrement dédié au "9e art" (la bande dessinée).  La Cité comprend un musée de la bande dessinée, une bibliothèque patrimoniale, une bibliothèque municipale, un centre de documentation, une boutique de BD renommée, une maison des auteurs et un cinéma Art & Essai.
La Cité est répartie sur trois bâtiments spectaculaires surplombant le fleuve Charente qui la longe. La Cité est située au cœur du pôle image qui a été créé dans le département. La Cité et le Pôle renforcent le rayonnement national et international d'Angoulême et confirment son statut de capitale mondiale de la bande dessinée franco-belge.
La Cité internationale de la bande dessinée et de l’image | 121 rue de Bordeaux - 16000 Angoulême | 05 45 38 65 65 | contact@citebd.org | citebd.org
​​​​​​​
Anciens chais restaurés, abritant le musée et la librairie, © C. Janvier | La Cité
Anciens chais restaurés, abritant le musée et la librairie, © C. Janvier | La Cité
La Cité, © Gérard Martron
La Cité, © Gérard Martron
La maison des auteurs © A.Bocos Gil | La Cité
La maison des auteurs © A.Bocos Gil | La Cité
Hergé (Georges Remi, dit 1907-1983) · Tintin : Le Sceptre d’Ottokar, planches 71 et 72 Encre de Chine, gouache blanche et crayon bleu sur papier · Paru dans le petit vingtième, 1938 · Album, éditions Casterman, 1939 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 84.23.1
Hergé (Georges Remi, dit 1907-1983) · Tintin : Le Sceptre d’Ottokar, planches 71 et 72 Encre de Chine, gouache blanche et crayon bleu sur papier · Paru dans le petit vingtième, 1938 · Album, éditions Casterman, 1939 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 84.23.1
Florence Cestac (née en 1949) • Harry Mickson : Les Vieux copains pleins de pépin, planche 11. Encre de Chine, gouache blanche et collage sur papier • Album, éditions Futuropolis, 1988 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 92.15.1
Florence Cestac (née en 1949) • Harry Mickson : Les Vieux copains pleins de pépin, planche 11. Encre de Chine, gouache blanche et collage sur papier • Album, éditions Futuropolis, 1988 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 92.15.1
Pascal Rabaté (né en 1961)· Ibiscus (d’après le roman d’Alexis Tolstoï). Encre de Chine, crayon graphite, gouache blanche et lavis gris sur papier · Album, éditions Vent d’Ouest, 1998 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 2003.9.13
Pascal Rabaté (né en 1961)· Ibiscus (d’après le roman d’Alexis Tolstoï). Encre de Chine, crayon graphite, gouache blanche et lavis gris sur papier · Album, éditions Vent d’Ouest, 1998 | Angoulême, musée de la bande dessinée - Inv. 2003.9.13
ANIMATIONS
Photos